Principes fondamentaux de la lecture

Top corner-fr-01

La Saskatchewan lit est fondée sur des recherches sur l’apprentissage et l’enseignement de la lecture. Les croyances ci-dessous ont guidé la réflexion entourant la création de ce document. (Ministère de l’Éducation de la Saskatchewan, 1992; Ministère de l’Éducation du Manitoba, 2004; Ministère de l’Éducation de l’Ontario, 2003). two students on couch (224x300)

Chaque élève peut lire.

  • Tous les élèves ont la capacité d’apprendre à lire et de comprendre les processus qu’un lecteur utilise pour comprendre, réfléchir et faire des liens entre sa lecture et son quotidien.
  • Les enseignants ont besoin de montrer aux élèves qu’ils croient à leur potentiel en tant que lecteurs et peuvent aider les élèves à développer leur confiance et leur capacité en cultivant la confiance en soi et l’acceptation de soi.


Le rôle de l’enseignant ou de l’enseignante est crucial dans la réussite en lecture de ses élèves.

  • Il est nécessaire d’engager les élèves dans la lecture et de promouvoir l’amour de la lecture.
  • L’évaluation pour l’apprentissage est utilisée pour guider l’enseignement.
  • Il est essentiel de fournir un temps adéquat pour la lecture en prévoyant une variété de textes authentiques qui représentent un équilibre entre les textes choisis par l’enseignant et ceux choisis par les élèves. Les intérêts et les niveaux doivent être respectés dans ces choix.
  • L’enseignant doit connaitre le stade de développement de l’élève afin de proposer des situations d’apprentissage diversifiées qui visent l’acquisition des compétences langagières.
  • L’enseignant réflexif connait ses élèves, son programme d’études et les stades du développement de la langue. Il utilise ses connaissances pour planifier un enseignement qui répond aux besoins de l’élève. L’enseignant réfléchit sur l’efficacité de son enseignement et considère  les possibilités d’adaptations permettant à l’élève de réussir et de satisfaire aux attentes du programme.
  • Les enseignants sont attentifs aux besoins culturels et linguistiques de leurs élèves.
  • Les enseignants respectent les attentes du programme d’études en infusant le contenu, les perspectives, les valeurs et les enseignements des Premières Nations et des Métis dans leur enseignement.


La communication orale soutient l’acquisition des compétences en lecture, en écriture et dans toutes les matières scolaires.

  • La communication orale est la base sur laquelle s’établit la lecture et est un prérequis à l’apprentissage.  La relation entre la communication orale, l’écriture et la lecture est réciproque.
  • Par l’écoute et le dialogue, une personne communique ses pensées, ses émotions et ses expériences. Elle exprime ses opinions et partage de l’information. En communiquant,  l’élève apprend à se connaitre et à connaitre les autres.
  • L’élève utilise la communication orale pour apprendre, résoudre des problèmes et atteindre des buts. Pour devenir un apprenant pour la vie, l’élève doit développer ses habiletés et être confiant dans la façon dont il communique.
  • La langue est porteuse de traditions, de croyances et de valeurs et d’histoires.


L’équilibre est essentiel dans l’enseignement de la lecture.

  • Le programme d’études de français en immersion vise à développer, chez tous les élèves, la capacité de comprendre et d’utiliser la langue française comme outil de communication et comme véhicule de la pensée. Les actes d’écouter, de parler, de lire et d’écrire (ainsi que de visionner et de représenter) ne se font pas séparément. Ces quatre domaines langagiers sont intégrés et ont une influence les uns sur les autres.
  • L’enseignement efficace utilise un équilibre approprié d’apprendre à lire (compétences / décodage) et de lire pour apprendre (un processus cognitif qui implique la réflexion, la résolution de problèmes et la prise de décision).


La famille et la communauté sont des partenaires importants dans la réussite de la lecture chez les élèves.

  • Le premier éducateur d’un élève est sa famille. Apprendre à lire se passe à la maison et à l’école.
  • Une collaboration et une communication efficace au moyen de conversations informelles entre l’école et le foyer motiveront les élèves à s’engager davantage dans la lecture et à améliorer leur compréhension et leurs compétences.
  • Il est important pour les écoles et les familles d’identifier et d’utiliser les groupes et les partenaires communautaires qui soutiennent le développement de la littératie.
  • Les écoles devraient encourager une appréciation des valeurs culturelles et des patrimoines de tous les membres de la communauté scolaire.

bulle_principes_de_lecture

allons_voir_principes_lecture