Un environnement riche en communication orale

Top corner-fr-01

La communication orale, la lecture et l’écriture sont les trois domaines interdépendants de la littératie, dont la communication orale constitue le fondement. Le lien étroit qui existe entre le développement du langage oral et du langage écrit facilite l’apprentissage de la lecture et de l’écriture (Ministère de l’Éducation de l’Ontario, 2008, p. 23).

On entend souvent dire qu’en immersion, il faut privilégier l’oral en début d’apprentissage. . . Il ne s’agit cependant pas de négliger ni de retarder, même de quelques semaines, la lecture et l’écriture, ni de débuter les contextes par des tâches d’apprentissage faisant appel exclusivement à l’oral. Dès le début de la scolarité, les 3 compétences soutenues de l’oral s’intègrent généralement à des tâches d’apprentissage qui mettent en scène le support de l’écrit (Ministère de l’Apprentissage de la Saskatchewan, 2014a, p. 26).  Voir des exemples à l’annexe A.

Il est important en immersion française de  toujours « boucler la boucle. »  boucler_la_boucle La communication orale s’intègre à toutes les tâches quotidiennes.

Les approches d’acquisition de la lecture à l’élémentaire soutiennent le développement du langage des élèves

La communication orale peut être développée par l’immersion de l’élève dans un bain de langage créé par :

  • les paroles, les chansons, les comptines;Clubs and Reading Document 052 (225x150)
  • le choeur parlé, les lectures à haute voix;
  • les productions médiatiques, les spectacles;
  • le français de son milieu scolaire ou de sa communauté.
    (Ministère de l’Apprentissage de la Saskatchewan, 2008b, p. 25)

IMG_2291 (169x225)Les expériences de lecture ont lieu tout au long de la journée, individuellement et en grand et petits groupes. Les élèves ont de nombreuses occasions d’explorer différents types de textes et du matériel authentique grâce à des expériences de littératie et d’apprentissage basé sur l’« enquête (Stratégie de lecture au primaire, 2009).

« Dans un programme de langue équilibré en immersion, dès le début de la scolarité . . . il est impératif de lire aux enfants, en français, tous les jours » (
Ministère de l’Apprentissage de la Saskatchewan, 2008b, p. 26)