C.Élèves admissibles en vue de l’évaluation du niveau de lecture

Top corner-fr-01
Élèves admissibles en vue de l’évaluation du niveau de lecture (2e et 3e année immersion française)

N.B. Le Ministère de l’Éducation n’exige pas de données sur les niveaux de lecture des élèves en 1re année en immersion française en raison de la prépondérance accordée à l’acquisition de la langue. De même, les divisions scolaires ne sont pas tenues de  soumettre de données sur les niveaux de lecture en anglais des apprenants d’immersion française car ceux-ci se trouvent dans une situation particulière du fait qu’ils apprennent à lire dans deux langues à partir de la 3e année. Tandis que les élèves arrivent en 3e année avec une vaste gamme de connaissances en anglais, aucun niveau de référence en anglais n’a été établi pour la fin de la 3e année en immersion française. Si les divisions scolaires soumettent des données sur la lecture en français et en anglais des élèves de 3e année, seulement les données pour la lecture en français seront utilisées pour des fins de rapports provinciaux.

Dans l’idéal, tous les élèves seraient inclus dans la collecte des données provinciale sur l’évaluation du niveau de lecture; il reste cependant qu’il ne sera pas possible pour tous les enfants de pouvoir participer à une telle évaluation. Dans le but de recueillir des données pour déterminer nos progrès dans l’atteinte de nos résultats en  lecture et de notre hoshin, l’équipe de direction provinciale (EDP) a approuvé les directives suivantes pour déterminer quels sont les élèves qui sont admissibles :

Élèves d’anglais langue additionnelle (ALA), 1re à la 3e année dans les écoles anglaises

  • L’évaluation du niveau de lecture vise à éclairer les choix pédagogiques des enseignants pour chaque élève. Les apprenants en anglais langue additionnelle (ALA) dans les écoles anglaises doivent être évalués lorsqu’ils sont capables de comprendre les indications concernant le texte imprimé en anglais et d’y donner suite. Ils devraient participer à l’évaluation dès que les données que cette évaluation pourrait offrir peuvent permettre à l’enseignant de sélectionner pour ces élèves des textes qui les aideront à progresser en lecture.
  • Les rapports sur l’évaluation du niveau de lecture produits à partir du Système de données scolaires contiennent pour chaque élève un niveau Cadre commun de référence (CCR) permettant d’identifier son profil ALA. Le niveau CCR de chaque élève d’ALA est inscrit dans le Système de données scolaires du Ministère à la fin du mois de septembre de chaque année. Le niveau CCR est bien plus qu’un niveau de  lecture. C’est grâce à ce cadre de référence qu’il est possible de décider de quels apprenants d’ALA vont participer à l’évaluation de la lecture.
  • Mesure à prendre : Les élèves au niveau B1.1 et au-delà devront être inclus dans la collecte des données en vue de l’évaluation du niveau de lecture de la 1re à la 3e année, et leurs résultats soumis à l’équipe de direction provinciale par le Ministère. Les élèves qui se trouvent au-dessous du niveau B1.1 et qu’il n’est pas encore possible d’évaluer devront recevoir la mention NM (non mesurable) dans le système.

    Autres élèves

    • Les évaluations ont pour objectif de pouvoir fournir à chaque élève l’enseignement dont ils ont besoin.
      Les élèves devraient participer à l’évaluation dès que les données que cette évaluation pourrait offrir peuvent permettre à l’enseignant de sélectionner pour ces élèves des textes qui les aideront à progresser en lecture.


    Mesure à prendre
    : Certains élèves pourraient être exemptés de l’évaluation dans les rares cas où une équipe pluridisciplinaire le recommanderait. Cette équipe devrait être formée de l’enseignant et de plusieurs membres du personnel de l’école, et être en communication avec le personnel de la division scolaire. Les élèves qui se trouvent
    dans cette catégorie devront recevoir la mention NM (non mesurables) dans le système.

    Ces exemptions pourront toucher :

    • des élèves dont les habiletés de communication sont limitées ou inexistantes;
    • des élèves dont le fonctionnement intellectuel est nettement inférieur à la moyenne;
    • des élèves dont les troubles affectifs ou les troubles du comportement seraient susceptibles de rendre l’évaluation impossible ou particulièrement pénible pour eux.

    Dans le rare cas où un élève n’est pas évalué pour une raison différente (par exemple absence durant la période de l’évaluation), une valeur de NE (non évalué) devra être entrée dans le système. À la fin d’une période d’évaluation (janvier ou plus tôt et juin), le nom de chaque élève figurant sur la liste d’un enseignant titulaire doit être accompagné d’une indication de son niveau de lecture, qui sera soit un niveau de lecture réel, soit la mention NM ou NE.